pension abusive Index du Forum

pension abusive
Péabusive est une association, loi 1901, créée en septembre 2009 et qui regroupe des parents et des enfants victimes de demandes abusives d’obligation alimentaire ou d’entretien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Nous ne pourrons faire changer les choses qu'en nous regroupant 
Vous pouvez à tout moment retrouver notre site :http://www.pensionabusive.fr
Horribles conséquences
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pension abusive Index du Forum -> pension abusive -> LES CONSEQUENCES DES PROCES EN FAMILLE -> Les conséquences sentimentales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Agnès


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 9
Localisation: Centre

MessagePosté le: Jeu 28 Oct - 17:49 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Je lis seulement aujourd'hui ces échanges. Je dois dire que cette Anne-Sophie m'est quand même sympathique et que, même si je me trouve dans une galère pas possible avec ma propre fille, j'aimerais bien pouvoir l'aider.
Personnellement, j'essaie toujours d'entretenir des rapports courtois avec ma fille. Elle ne vient plus à la maison (les procédures pour supprimer la pension sont toujours en cours), mais nous nous rencontrons quand elle le désire au dehors: une heure dans un bistrot...c'est souvent plus chaleureux qu'on ne pourrait le croire. Pendant un moment, on peut faire comme s'il ne s'était rien passé, discuter de choses et d'autres et cela sincèrement.
Mais c'est vrai que la confiance est cassée, je parle de celle, naturelle et spontanée qui peut exister avec mon autre enfant, par exemple.
Alors je crois qu'il faut essayer d'entretenir de fil ce qui est possible, sans en demander plus en ce moment...et laisser faire la vie.
Anne-Sophie, je ne sais pas si vous revenez sur ce forum et si vous me lirez. Mais j'ai envie de vous dire: continuez à vivre au mieux votre vie et laissez des petits cailloux sur le chemin....


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Oct - 17:49 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Mar 2 Nov - 17:47 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour Agnès,

Ces échanges avec Anne-Sophie prouvent qu'il est difficile de renouer quand les choses ont été trop loin. On a tous ici notre propre histoire et on a tous rêvé de voir son enfant "reculer" avant qu'il ne soit trop tard. On a tous espéré aussi avoir non pas des excuses mais au moins sentir un regret. Je crois que tout dépend de ce qui est dit durant la procédure également. S'il ne s'agissait que d'une histoire d'argent, que le jeune dise tout simplement qu'il veut une PA et explique pourquoi ses parents ne versent plus d'argent. Bref, que les choses soient plus "honnêtes" si je puis dire, les choses seraient peut-être différentes. Mais lorsque pour obtenir gain de cause au tribunal, l'enfant est capable de démollir le parent, mentir, inventer des histoires, fournir des faux, c'est très dur à pardonner. C'est très dur de garder un contact. On ne peut pas être démolli au tribunal et prendre un pot comme si de rien n'était ou il faut être très fort. N'oublions pas que ces procédures durent de très longs mois et que les choses, même fausses, sont dites et répétées. Au bout d'un long moment, ça craque et il est aussi difficile de se contraindre à couper les ponts que de recoller les morceaux par la suite. 
Cela dit, j'ose penser qu'Anne-Sophie est sincère et qu'elle regrette vraiment. Elle souffre beaucoup à l'évidence et ne sait comment se faire pardonner. J'espère aussi qu'elle reviendra vous faire part de l'évolution de sa situation.

Amicalement,

Patricia      


Revenir en haut
Agnès


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 9
Localisation: Centre

MessagePosté le: Mar 2 Nov - 18:03 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Je lis votre message, Patricia, et je suis tout à fait d'accord avec vous sur la souffrance inoubliable qui est le lot de ce genre de procédure.
Cela est du ressort du traumatisme avec tout ce que cela implique.
J'ai beaucoup appris d'autres "traumatisés"; je pense ici à quelqu'un comme Jorge Semprun qui parlait des rescapés des camps de concentration, lui en l'occurrence. J'ai lu de lui une phrase que j'ai essayée de faire mienne: je cite de mémoire : "il faut toujours pardonner, mais ne jamais rien oublier".
Je pense que nous pouvons aussi la faire nôtre dans ce que nous vivons: pardonner, si l'on entend par là, abandonner la haine et le désir de vengeance, car nos jeunes, nous les avons bien voués à l'enfer et au diable..., pardonner dans ce sens, c'est nécessaire, car il faut vivre et le mieux possible après tout cela. On ne va quand même pas se laisser pourrir indéfiniment la vie, moi du moins, je le refuse. Mais ne rien oublier, ça oui, cela veut dire aussi se protéger de ce genre de comportemnts pervers par tous les moyens qui sont honnêtement en notre pouvoir.
Alors: pardonner (pour nous d'abord) et ne rien oublier.


Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Mar 2 Nov - 18:35 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir Agnès,

On ne peut certes pas continuer à avancer lorsque l'on a des sentiments négatifs en soi. Je ne crois pas qu'il y ait un désir de vengeance non plus, c'est plutôt une meutrissure qui reste enfouie et que l'on préfère ne pas resssortir. Et j'ai bien peur que dans certains cas il ne s'agioise même plus d'une question de pardon. Tous les sentiments ressentis avant font place à une certaine indifférence. C'est parfois peut-être pire que la rancoeur. Il a fallu se détacher d'une personne qui était la plus importante à ses yeux, son enfant! Dans le cas où c'est l'enfant qui a coupé les ponts, claqué la porte, les parents n'ont eu d'autre choix que celui de se résigner et c'est très long, très douloureux. Il n'est pas simple non plus pour eux de reprendre un contact qui sera forcément fragile. Les parents ne savent pas à quoi s'attendre et ne sont pas prêts psychologiquement à revivre de tels moments si jamais leur fils ou fille les trahissait de nouveau. Peur, crainte, méfiance, manque de confiance, souvenirs douloureux. Certains vous diront qu'ils se sont habitués, d'autres qu'ils ne ressentent plus rien. Certains iront même jusqu'à vous dire qu'ils postent la pension comme un impôt. Un procès parent-enfant n'est pas un procès avec le plombier ou un voisin pour une discorde quelconque. Vous "perdez" votre enfant dans l'histoire. Nous avons plusieurs années de recul pour dire que des parents/enfants ou enfants/parents n'ont jamais repris le contact. Et c'est toute la famille qui est meurtrie. Frères, soeurs, grands-parents, oncles et tantes... Les personnes déjà présentes et celles à venir au monde. C'est un gâchis qui coupe la famille en morceaux. Il n'y a plus de famille. Ce sont les conséquences pour la plupart d'entre nous. Ce n'est pas de la rancoeur, c'est un triste constat.

Amicalement,

Patricia


Revenir en haut
Michèle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 132

MessagePosté le: Mar 2 Nov - 18:46 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir,
Si j'ai appris quelque chose dans ma petite vie, c'est que vivre avec de la haine au fond du cœur nous rend  la vie impossible. On ne voit plus ce qui est beau, ce qui est bon mais le pardon, pour moi, c'est non. L'indifférence oui.
Mais avant d'en arriver là, même s'il n'y a jamais eu de haine, il faut passer par dessus sa souffrance et là, la mémoire ne nous aide pas. Comment peut-on accepter d'être trainé dans la boue et faire comme si n'était après ?? Nous avons tous "nos casseroles" à porter. Celles que l'on nous a léguées et que l'on doit malgré tout assumer, passer par dessus pour trouver la paix et le bonheur et celles que l'on a créées. Chacun fait sa vie, avec ce qu'il a et si nos jeunes ont décidé que la leur devait commencer par un procès avec leurs parents, avec des insultes, des mensonges, c'est leur problème.
Je pense que tout dépend de ce qui a été dit et surtout écrit. Les paroles peuvent parfois s'envoler, pas les écritures.
Une phrase me revient : l'erreur est humaine, persévérer est diabolique (Errare humanum est, perseverare diabolicum)


Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Mer 3 Nov - 11:00 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour,

Les écrits restent certes mais je ne pense pas que les paroles s'envolent. Dans nos tristes histoires, il y a eu beaucoup plus de choses de dites qu'écrites finalement. Il est même regrettable que ces paroles, le tribunal ne puisse les entendre au moment de condamner. Cela permettrait peut-être de moins affirmer certaines choses et d'en découvrir d'autres. Peut-être même les PA seraient moins octroyées les yeux fermés. Par exemple si l'on pouvait prouver que l'on a refusé de céder à une dépense inconsidérée ou que l'on s'est fait claquer la porte au nez malgré de multiples tentatives de raisonnement et d'arrangement qui ont été dites mais non écrites. Je me répète mais il est bien évident que le jeune ne va pas arriver au tribunal en relatant les vrais faits sinon il risque de perdre évidemment, bien que.... même ce que l'on prouve étant occulté, on est sûr de rien. Toutefois plutôt que d'arriver en pauvre petit enfant abandonné qui n'a jamais été aimé ni aidé, c'est sûr que si le tribunal pouvait entendre certains propos qui ont été dits et répétés, cela donnerait peut-être une autre image de la personne qui assigne.

Bonne journée à tous,

Patricia


Revenir en haut
Anne-Sophie


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 7 Déc - 22:37 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour



J'ai téléphoné à mes parenst. Je sens qu'ils ne me font plus confiance. Je epnsais les voir à Nôël mais je sens qu'ils m'enveulent encore tellement. peuvent-ils me pardonner? 


Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 12:51 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour Anne-Sophie,

La période de Noël fait partie des moments difficiles dans les ruptures familiales. On pense à ce que cela aurait pu et certainement du être sans toutes ces histoires. Nous en avons déjà discuté, il est extrêmement difficile pour un parent d'"accepter" une situation imposée par leur enfant. De votre côté, vous avez mûri, grandi et vous regrettez (car vous auriez pu persister à croire que vous avez fait le bon choix et parvenir à vivre sans votre famille). Mais de leur côté, vos parents ont été tenus de vivre sans vous et cela a été un parcours du combattant, d'autant que vous ne les avez pas "ménagés". Cela ne doit pas être simple pour eux non plus. Ce que je peux vous dire, d'après les expériences que nous partageons dans l'association, c'est qu'il y a un long chemin, très long chemin avant d'"accepter", d'où la difficulté par la suite s'il y a chemin inverse. Si vos regrets sont vraiment sincères, j'espère que vous parviendrez à "renouer" néanmoins avec vos parents qui vous manquent maintenant.

Patricia 


Revenir en haut
PAUL


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2010
Messages: 12

MessagePosté le: Mer 8 Déc - 20:13 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir,
J'interviens car je crois que notre fille est en train d'aller tout droit là où est allée Anne-Sophie et je crois qu'elle regrettera amèrement ce qu'elle est en train de faire : briser notre famille.Nous avons inculqué (ou cru inculquer) à nos enfants des valeurs, le travail et cela n'empêche pas notre fille de dériver, juqu'à nous reprocher une interdiction de sortie quand elle était plus jeune ou de ne pas l'avoir laissée partir en camping une autre fois.Nous ne sommes pas des parents modèles mais elle cherche tout pour excuser ce qu'elle fait et son attitude.Ma femme en fait maintenant de la dépression et moi je commence à en vouloir beaucoup à ma fille.   


Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Lun 13 Déc - 14:12 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je crois que quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage, comme on dit. Paul et Nathalie vous n'êtes pas des parents divorcés, qui plus est vous êtes soudés. Si j'ai bien compris les parents d'Anne-Sophie c'est pareil. De même (et fort heureusement) tous les enfants de parents séparés ne les assignent pas, ça ferait malheureusement exploser les statistiques, et combien de familles. Mais on peut toujours trouver quelque-chose à reprocher à ses parents, ses enfants. Quand vous n'avez pas tout cédé, certains enfants vous seront reconnaissants plus tard, et d'autres vous traineront au tribunal. Effectivement Paul, d'après vos nouvelles régulières, on voit parfaitement le cheminement que suit votre fille, les excuses ou prétextes qu'elle trouve et encore une fois les conséquences risquent d'être dramatiques. On est désarmé face à des situations pareilles et surtout impuissants. Il faut pouvoir tenir le coup et être plus fort que l'enfant qui vous claque la porte au nez. A condition cependant que la justice ne passe pas par là pour lui donner raison sur toute la ligne. Pour en revenir à vous Anne-Sophie, on sent que vous souffrez vraiment mais je pense que l'attitude de vos parents est proportionnelle à l'amour qu'ils avaient pour vous. S'il s'agit d'un procès avec le plombier, un voisin ou que sais-je? on passe au tribunal, l'un ou l'autre obtient gain de cause et on n'en parle plus. Cela ne touche pas l'affect. Encore une fois un procès avec son enfant est tout autre. Pension terminée ou pas, il y a un lourd passif en parallèle. Il y a eu beaucoup de souffrance dans les coeurs, des sentiments d'abandon, de trahison, de la déception car on aime pouvoir être fier de ses enfants. Cela dit tout le monde peut faire des erreurs et les regretter par la suite, ça prouve au moins que l'on est humain.
Bon courage à tous,
Patricia
  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:13 (2017)    Sujet du message: Horribles conséquences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pension abusive Index du Forum -> pension abusive -> LES CONSEQUENCES DES PROCES EN FAMILLE -> Les conséquences sentimentales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com