pension abusive Index du Forum

pension abusive
Péabusive est une association, loi 1901, créée en septembre 2009 et qui regroupe des parents et des enfants victimes de demandes abusives d’obligation alimentaire ou d’entretien

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Nous ne pourrons faire changer les choses qu'en nous regroupant 
Vous pouvez à tout moment retrouver notre site :http://www.pensionabusive.fr
Horribles conséquences
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pension abusive Index du Forum -> pension abusive -> LES CONSEQUENCES DES PROCES EN FAMILLE -> Les conséquences sentimentales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Michèle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 132

MessagePosté le: Ven 10 Sep - 14:23 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bravo Supermamix, moi, je n'en serais pas capable. Je ne me vois pas rayer un de mes enfants, mais je sais qu'aucun d'entre eux ne se verrait me rayer de leur vie et m'assigner au tribunal.
Quant aux enfants de mon mari, je ne sais pas comment il réagirait. Mais je suis certaine d'une chose, le mal qu'ils lui ont fait (et encore il y a quelques jours), il sera incapable de l'oublier. D'autant plus que ce sont des écrits et comme on le dit, les écrits restent..... Quant à moi, je ne pourrais jamais les recevoir en toute confiance. Mais jamais je n'empêcherais mon mari de les voir si lui en a envie (encore faudrait-il que cela soit réciproque).
Je comprends tout à fait les parents d'Anne Sophie. Elle a fait un choix, elle doit l'assumer, comme nous tous en ce bas monde !!!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 10 Sep - 14:23 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 11 Sep - 14:30 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour à tous,

Les choses sont perçues par chacun de nous au travers de ce que nous vivons, de notre faculté à surmonter ces épreuves. Dans votre cas, supermamix, la jeune fille était très jeune quand tout a commencé et ne pouvait sans doute pas faire preuve de discernement. Dans le cas d'Anne-Sophie, c'est elle-même qui a assigné ses parents. Rapports d'adulte à adultes, même si l'entourage, toujours de "bon conseil" a influencé celle-ci. Nous savons que dans votre cas Anne-Sophie, il y a eu beaucoup de mensonges. Le problème est que vos parents cherchent peut-être à se protéger et protéger les frères et soeurs, s'il y a. Les conclusions, audiences, jugements font beaucoup de mal. Supermamix parle de "renier son enrfant", ce qu'évidemmment l'on ne peut concevoir d'emblée. Mais il y a ces mises en situation qui font hélàs que les parents-enfants deviennent parties adverses, X... contre Y.... Peu à peu, l'enfant qui était devient presque ennemi de par ses attaques perpétuelles. Le fait de persister dans sa démarche. Nous nous attendons à ce qu'il y ait machine arrière, nous sommes prêts à pardonner jusqu'à certaines limites, jusqu'à ce que l'on se demande qui réellement on a en face de nous : une "mauvaise" personne ou l'enfant que l'on a mis au monde, aimé. Au bout de mois, d'années de procédure, sans la manifestation du moindre regret mais toujours la même persistance à fermer la porte aux parents, et après multiples tentatives de raisonnement échoués, il faut bien "accepter" la situation. Elle est très dure à accepter et c'est très long. Dans le cas d'Anne-Sophie, celle-ci semble "revenir" vers ses parents quand ils ont "réussi" finalement à vivre sans elle par obligation.  Je crois que chaque parent assigné a finalement attendu que ce moment arrive jusqu'à un certain point. Peut-être qu'Anne-Sophie, qui semble amèrement regretter ce qui s'est passé et ce qu'elle a fait, pourra nous donner quelques détails sur les tentatives de ses parents pour éviter d'en arriver là. Car il y a un long chemin entre les premiers conflits et le fait que les parents, un jour, refusent de pardonner. N'oublions pas de qui vient la démarche à la base...

Je vous souhaite néanmoins un bon week-end à tous,

Patricia       


Revenir en haut
Michèle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 132

MessagePosté le: Dim 12 Sep - 19:36 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir,
En un mot, ce genre de procédure, c'est : l'incompréhension. Pourquoi ?
Moi, en qualité de conjoint, je n'ai vu que mon mari se faire massacrer : mauvais père, absent, indigne, sans moralité, sans aucun sentiments, incapable.... Je l'ai vu blêmir à chaque lecture de conclusions adverses. Je l'ai vu faire des insomnies, je l'ai vu déprimer, je l'ai vu être obligé de prendre des antidépresseurs... Même si tout cela ne me regarde pas, même si je ne dois pas être concernée, je ne peux pas faire autrement que de plonger avec lui dans toute cette boue. Et je m'en passerais bien. Moi, je n'ai aucun problème avec mes enfants ni avec mon ex et encore moins avec sa nouvelle épouse. Mais je dois être là pour soutenir mon mari et au passage, on m'éclabousse un peu trop dans ces conclusions. Comment, après ça vais-je pouvoir oublier et ouvrir ma porte à des personnes qui n'ont pensé qu'à une seule chose durant des année, détruire mon mari ??


Revenir en haut
supermamix


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2009
Messages: 61
Localisation: 71170

MessagePosté le: Dim 12 Sep - 20:09 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir,


Notre situation, pour autant pénible qu'elle a pu être, n'a jamais été aussi dramatique que la vôtre, Michèle. C'est sans doute pour cela que je n'hésiterais pas une seconde à ouvrir ma porte à la fille de mon mari.
En outre, la jeune fille n'est pas responsable d'une situation générée et entretenue par la mère...
Bonne soirée.


Revenir en haut
Michèle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 132

MessagePosté le: Dim 12 Sep - 22:07 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Je ne pense pas que ce soit une situation dramatique. C'est en somme assez banal.  Mais vous avez raison, bien souvent il s'agit d'une situation générée par le parent non gardien. Mais à quel moment, quel est le déclic qui fait que les enfants réagissent et comprennent le mal qu'ils ont fait ?
Il serait intéressant qu'Anne Sophie nous l'explique...
Bonne nuit


Revenir en haut
supermamix


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2009
Messages: 61
Localisation: 71170

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 07:18 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour,


A quel moment ou à quel âge ? j'aimerais aussi qu'Anne-Sophie nous dise quand elle a eu cette prise de conscience...


Chez nous, ce qui parait intéressant c'est de savoir c'est comment deux enfants élevés de manière apparemment identique, ayant 2 ans et 4 mois d'écart, réagissent différemment : le garçon est devenu indépendant à 20 ans, la fille à 23. Le garçon a toujours gardé le contact avec nous, il envoie des sms pour la fête ou l'anniversaire de son père (pour ma fête ou mon anniversaire aussi !!!) et il vient nous voir quand il le peut, trés pris par son travail, sa copine, son nouvel appart (où il nous a invités). La fille a coupé les ponts lorsqu'elle n'avait pas encore 16 ans, ne répondait pas aux cartes envoyées par son père pour son anniversaire... à croire qu'elle était littéralement phagocytée par sa mère... jusqu'à ces derniers temps où elle a envoyé quelques mails (pour répondre à son père) concernant son entrée dans la vie active. Pourtant quand elle était petite, elle se cachait quand venait l'heure de l'habiller pour retourner chez maman...


Revenir en haut
Michèle
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 132

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 08:00 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Heureusement, dans une famille, tous les enfants n'assignent pas tous leurs parents. Le déclencheur ? En général, c'est une banale dispute qui dégénère parce que le jeune est soutenu par sa copine (copain), par des amis et même une grand mère, une tante.....Il est en colère et ensuite c'est la spirale infernale, les avocats, les conclusions.... Ce serait donc un question de caractère (plus au moins colériques, égoïste....)
Pour les enfants du divorce, c'est autre chose. Depuis leur plus tendre enfance, l'image du père est démolit. Ils entendent des phrases du genre "ton père (mère) peut bien payer", "il préfère sa nouvelle famille", "il aime mieux partir en vacances avec "l'autre" que d'être avec toi"... C'est le SAP. Les enfants arrivent à l'âge adulte complètement conditionnés. Mais ne devraient-ils pas être capables de réfléchir par eux même ?


Revenir en haut
supermamix


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2009
Messages: 61
Localisation: 71170

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 08:43 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

On a connu pire : un jour où on avait eu un accident, de l'hôpital mon mari prévient son ex qu'il sera en retard pour venir chercher les enfants pour le WE.
Quand il a pu y aller avec 1h1/2 de retard, son fils s'est jeté dans ses bras en pleurant. Mon mari a eu toutes les peines du monde à le consoler en lui disant qu'il n'avait pas été blessé. Réaction du gamin, les yeux écarquillés : blessé pourquoi ? Après explications concernant l'accident, il dit à son père "maman nous a dit que papa il vient pas nous chercher parce qu'il nous aime pas"... à 5 ou 6 ans on invente pas un truc comme ça !


c'est pourtant ce gamin là qui vient d'envoyer un sms pour les 60 ans de son père, et qui nous invite chez lui... sa soeur a un comportement totalement à l'opposé  Sad


Revenir en haut
Anne-Sophie


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 8

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 16:08 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour


Alors quitte à tout dire meme si je n'en suis pas fière... Nous sommes 3 enfants. J'ai 1 frère qui a 16 ans et une soeur qui a 12 ans. Mes parents travaillent tous les 2 et nous ont élevés tous les 3 avec beaucoup d'attentions. Nous partions en vacances tous les 5, passions nos week-ends ensemble etc...Ma mère est restée avec nous jusqu'à ce que nous allions à l'école et a repris ensuite le travail. Pas de gros heurts à la maison. Lorsque je suis entrée à la FAC, mes parents ont payé l'inscription etc..., (ils m'ont offert le permis pour mes 18 ans.puis j'ai voulu prendre mon indépendance. J'avais envie d'avoir mon logment. Et j'avoue, je ne voulais pas n'importe quoi, je voulais aussi vivre avec mon petit ami mais mes parents ont trouvé que c'était trop tot et qu'il était ridicule de payer un autrre logement sachant que je n'avais pas encore l'indépendance financière. Nos rapports se sont dégradés. Mon petit ami (avec lequel je ne suis plus) m'a dit que mes parents se devaient de subvenir à mes besoisn le temps de mes études, que c'était la loi. L'une de mes tantes est avocat et me l'a confirmé. J'ai donc pris un logement avec mon petit ami en faisant croire à une colocation. J'ai « emprunté » des documents sur les ressources de mes parents et je les ai ensuite assigné au tribunal pour qu'ils me versent une PA. J'ai dit qu'ils ne m'avaient jamais aidé, que j'avais payé mon permis en travaillant l'été etc... Qu'ils s'occupaient de mon frère et ma soeur mais jamais de moi. Mon frère  m'a dit un jour qu'il avait lu mes conclusions (en cachette car il avait vu mes parents pleurer et il les entendait discuter), il m'a insulté et m'a traité d'ingrate, m'a dit que je n'étais qu'une menteuse. Pour répondre à Patricia, oui, mes parents ont tenté plusieurs fois de me faire « entendre raison », ils m'ont dit que tout ça finirait mal mais je ne pensais pas que cela irait si loin. Je crois que la prise de conscience je l'ai eue quand ils ont comlmencé à vivre sans moi, quand je n'ai plus fait partie de leurs projets, quand ils ont organisé leur vie sans moi puisque je ne répondais meme pas à leurs appels ni à leurs courriers. Une fois, ma mère est venue et je l'ai plaquée sur le trottoir en lui disant de me foutre la paix. Ce jour là pourtant elle est venue me dire que j'étais toujours leur petite fille. Puis un jour j'ai eu mon père qui m'a appellé sur mon portable et qui m'a dit (c'était pendant la procédure), et bien soit : tu ne veux plus de nous, on ne te forcera plus à nous voir, quand je lis tes conclusions je me demande comment mon enfant peut à ce point mentir, ce n'est pas ma fille. Ne t'inquiètes pas, tu ne nous verras plus,que nous soyons condamnés ou non ne changera rien à ce que tu as écrit ni ce que tu as fait. J'ai honte pour toi!
Et puis depuis plus de contacts. Je croise de temps en temsp ma petite soeur et c'est comme ça que j'apprend qu'ils partent tous en vacances, fêtent les anniversaires, les noels comme si je n'étais plus là. Mon frère me dit bonjour au-revoir et c'est tout. Je suis une étrangère. Toutes les fêtes de famille se passent sans moi.


A plus tard,


A.S.


Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 19:00 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir à tous,

Nous avons là encore dans les témoignages des exemples révélateurs du travail de SAP que peut exercer le parent gardien. La description que vous faites Michèle et Supermamix sur l'état dans lequel vous avez vu votre mari est bien entendu similaire à ce que nous avons vécu (hein Michèle?). C'est atroce d'assister à cette descente aux enfers et ne pouvoir rien faire. Comme tu le dis, on n'est pas concerné juridiquement mais on est dans les jugements et conclusions, on nous demande des attestations sur ce que nous avons entendu, on est de toute façon éclaboussée en tant que nouvelle compagne dans les conclusions. Dans notre cas cependant, même si la démarche a manifestement été fortement soutenue (conseillée?) par la mère, il s'agit d'une procédure jeune majeur contre parents. Sans doute comme les parents d'Anne-Sophie, que je remercie au passage pour les explications données. Il est interressant d'avoir tous les points de vue. Et son témoignage est plus que représentatif des dégâts constatés dans ce genre de procédure. Si j'ai bien compris, vos parents Anne-Sophie n'ont pas voulu suivre votre escalade et vous vous rendez compte aujourd'hui que vous avez été trop loin vis à vis de vos propres parents, lesquels manifestement n'avaient rien à se reprocher vous concernant. Bon, sûrement pas des parents parfaits (que l'on m'en cite s'ils existent Wink ).

Mais l'on a tous nos limites. On peut pardonner beaucoup de choses mais d'emblée arriver devant un tribunal en disant que vos parents sont "pourris" (car en fait cela revient à cela), il ne faut pas être étonné des dégâts. Un jugement vous suit pour toujours. Que la PA continue ou non ne change malheureusement rien à ce qui a été dit, répété et rerépété  durant de longs mois. Quand les conclusions arrivent, on s'attend presque à ce que ce soit les avocats qui se soient "plantés" en les écrivant. On les contrdit, on prouve que.. mais c'est occulté. Et de nouvelles conclusions arrivent et c'est toujours la même chose, jusqu'au jugement où l'on ment effrontément au sein même du tribunal, et où ça passe... Vous savez Anne-Sophie, on ne peut pas prouver au tribunal l'amour que l'on a pour ses enfants, on ne peut pas prouver la force des sentiments que l'on a pour eux. On ne peut pas prouver chaque instant passé avec eux, on ne peut pas prouver que l'enfant qui assigne nous a un jour claqué la porte au nez. Avez-vous vous même expliqué au tribunal les tentatives de vos parents pour vous retenir? On juge sur un article de loi, sans tenir compte de ce qui a été fait ni des conséquences. Le jeune a besoin de tant pour vivre, peu importe qu'il ait volé, bafoué, claqué l'argent confié (dans certains cas), qu'il dissimule un concubinage, qu'il mente au tribunal. C'est gagné d'avance. Le père est un mauvais père, point final! affaire classée! Croyez-moi, après, cela va bien au-delà de l'argent. Ce que je peux vous affirmer Anne-Sophie, vous confirmer ou tout ce que vous voulez, c'est que l'on ne fait pas une croix comme ça sur ses enfants, il faut vraiment que des limites aient été franchies. J'en suis vraiment navrée pour vous autant que pour vos parents.

Je vous souhaite une bonne soirée à tous,

Patricia     


Revenir en haut
supermamix


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2009
Messages: 61
Localisation: 71170

MessagePosté le: Lun 13 Sep - 19:17 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonsoir,


A votre place, Anne-Sophie, je crois que je tenterais d'écrire à mes parents.
Expliquez leur tout ce que vous avez dit ici, faîtes leur part de vos remords etc... vous saurez trouver les mots mieux que quiconque.
Et qui sait, peut être que l'amour de vos parents peut ressurgir, même s'ils l'ont profondément enfoui, ils seront peut être touchés par votre sincèrité, en tous cas c'est tout ce que je vous souhaite  Wink


Revenir en haut
Anne-Sophie


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 8

MessagePosté le: Mar 14 Sep - 08:04 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

bonjour

Merci pour vos reponses. J'ai écris à mes parents comme je le disais un peu plus haut et ils m'ont répondu que j'avais fait mes choix et qu'ils m'avaient laissé laissée assez de temps pour reculer. Ils ne me font plus confiance. Je n'ose pas leur écrire encore. J'ai même proposé de les rembourser en leur donnant un peu tous les mois mais ils m'ont dit non.Leur courrier était bref mais en voyant ce site je comprend mieux comment ça se passait de leur coté car on ne se voyait plus pendant la procédure.Bon je vais aller travailler. Bonne journée

A.S. 


Revenir en haut
supermamix


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2009
Messages: 61
Localisation: 71170

MessagePosté le: Mar 14 Sep - 10:30 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

C'est à vous qu'il revient de décider de votre avenir avec ou sans eux... 
Ils vous disent que vous avez fait vos choix, mais étiez-vous assez mûre pour le faire en toute connaissance de cause ? n'étiez vous pas sous l'influence d'une tierce personne (votre petit ami, que vous ne voyez d'ailleurs plus) ? autant d'interrogations sur lesquelles vous devez méditer... et dont vous pouvez essayer de parler avec vos parents, en leur disant combien la famille vous manque à présent, avec un peu de chance vous pourriez vous retrouver à Noël, en train de pleurer (de bonheur) tous ensemble  Neutral  
Ne perdez pas espoir... 


Revenir en haut
Anne-Sophie


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 8

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 08:17 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour
Ce week-end c'est l'anniversaire de mon frère.J'avais espoir que mes parents m'apellent car je sais qu'ils font une grande fête. Aux dernières nouvelle ils disent qu'ils ne sont pas prêtes et me demandent de réfléchir sur le nombre de fois ou j'ai refusé de passer les voir et qu'ils passent me voir. J'aimerai croire à ce que dit supermamix mais quand je lis tout vos témoignanges je sais que moi aussi j'ai été trop loin.Mes parents ne me font plus confiance. 
Bonne journée à tous
A.S.
 


Revenir en haut
Patricia
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2009
Messages: 74

MessagePosté le: Sam 25 Sep - 12:57 (2010)    Sujet du message: Horribles conséquences Répondre en citant

Bonjour Anne-Sophie,

Tout cela est un "beau" gâchis! mais vous l'avez déjà compris. Vous avez lu les témoignages de parents. On se demande ce qui peut passer dans la tête de l'enfant qui décide de tourner le dos mais je pense que vous payez déjà suffisament vos erreurs sans en rajouter. Si cela peut vous aider à comprendre, je peux vous dire que la première réaction des parents est cette méfiance dont vous parlez, et pourquoi?. Eh bien parce-que l'on se demande si les regrets sont sincères, si l'enfant revient par intérêt, comment agira-t-il par la suite. Il y a eu trahison, mensonges, il faut comprendre. Nous avons eu des parents qui ont pu cesser la pa parce-que le jeune savait qu'en retournant au tribunal, ce serait lui cette fois qui serait condamné (car preuves irréfutables), nous avons des parents qui ont reçu une lettre d'"amou" lorsque le jeune a été condamné à payer une rétroactivité alors que des années de cartes d'anniversaire envoyées à l'enfant était toujours restées sans réponses... Nous avosn des parents qui n'ont reçu que des courriers d'insultes et des tentatives de rapprochement quand la vapeur s'est inversée après des années de procédure et que le jeune a été condamné. Alors quand nous nous sommes déchirés, qu'il y a eu des tas de mensonges proférés, il est difficile de croire en des regrets sincères. Les parents sont prudents, méfiants. C'est assez naturel non? C'est à vous de convaincre vos parents et ce n'est certes pas simple. Ils ont sans doute attendu longtemps cette machine arrière avant d'apprendre à vivre sans vous.

Je n'ose vous souhaiter bon week-end vu les circonstances mais j'espère que vous retrouverez un peu d'apaisement dans votre vie.

A plus tard, et merci encore pour vos témoignages,

Patricia    


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:12 (2017)    Sujet du message: Horribles conséquences

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    pension abusive Index du Forum -> pension abusive -> LES CONSEQUENCES DES PROCES EN FAMILLE -> Les conséquences sentimentales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com